Les sept conseils de Forbes.com sur la gestion d’une urgence.

Être prêt – Mieux vaut prévenir
Surtout sur Internet :  les blogues, les wikis sont tellement nombreux.
Il faut aussi identifier à l’avance nos alliés, les partenaires avec qui il faudra communiquer et, bien entendu, avoir leurs coordonnées. Le bon vieux Bottin d’urgence.

Réagissez rapidement
Dans les heures qui suivent. Si vous ne le faites pas, quelqu’un d’autre le fera. Certains experts disent que le sort d’une crise se joue dans les premiers 12 heures.

Faites connaître votre position
Le “Pas de commentaire” est à proscrire. Indiquez au moins à quel moment vous ferez connaître votre position et pourquoi vous devez attendre jusqu’à ce moment.

N’ayez qu’un seul message
Que ce soit à vos employés, aux journalistes, à vos partenaires.

Mettez en ligne votre site d’urgence
Rien de pire que d’avoir sa page d’accueil qui offre toujours une promotion alors que votre usine est complètement détruite et que deux de vos employés sont morts. Vous n’avez pas de page d’accueil d’urgence, faites-en faire une immédiatement.

Reconnaissez la situation
Reconnaissez les faits bien entendu mais aussi les perceptions. Le public peut être inquiet même s’il n’a aucune raison de l’être. SI vous commencez par le reconnaître, les gens seront plus enclins à vous écouter.

Constituez-vous une équipe
Et là encore, si vous avez identifié à l’avance qui fera quoi et qui parlera à qui, vous partez gagnant.

Similar Posts